Les nominés

Catégorie Chanson Française

Balimurphy « Nos voiles »

Claude Semal « Les Marcheurs / Semal la Totale »

Rive « Vermillon »

Sacha Toorop « Les Tourments du ciel »

Témé Tan « Témé Tan »Catégorie Jazz

Catégorie Jazz

Fabrice Alleman & Chamber Orchestra « Udiverse »

Fabien Degryse & Joël Rabesolo « Softly… »

Igor Gehenot « Delta »

Eric Legnini « Waxx Up »

Massot – Florizoone – Horbaczewski & McFadden « Secrets »

Catégorie Musiques du Monde

Afrikän Protoköl « Beyond the Grid »

Karim Baggili « Apollo You Sixteen Part 2 » « Belem & The Mekanics »

Belem & The Mekanics « Orchestre du Belgistan »

Orchestre du Belgistan « Orchestre du Belgistan » 

B. Sissoko, M. Sylla & W. Vandenabeele « Tamala »

Catégorie Musiques Urbaines 

 

Atomic Spliff – « Robomuffin »

Caballero & Jeanjass – « Double hélice 2»

Damso – « Ipséité »

L’Or du Commun – « Zeppelin »

Romeo Elvis X Le Motel – « Morale 2 »

 

Catégorie Pop / Rock

 

BRNS – « Sugar High »

Mélanie De Biasio – « Lilies »

Fùgù Mango – « Alien Love »

Konoba – « Smoke & Mirrors »

Sharko – « Hometour acoustic woaw »

Catégorie Musique Classique 

 

Leonardo García Alarcón, le Millenium orchestra et le Chœur de Chambre de Namur. Pour avoir su imbriquer la Passion selon Saint Jean et les Répons de la Semaine Sainte dans une approche créative, dynamique et audacieuse.

Bernard Foccroulle dans des pièces pour orgue de Frescobaldi. Pour sa capacité à tirer parti de trois orgues italiens et à restituer de manière éloquente la musique de ce compositeur romain maniant la dissonance avec un sens aigu de la théâtralité.

Le duo Habanera – Christophe Delporte & Marc Grauwels – : « A Night at the Opera ». Pour avoir pu rendre de manière ludique, l’opéra accessible au plus grand nombre.

L’Orchestre Philharmonique Royal de Liège dans des œuvres symphoniques de Respighi. Pour une musique sensuelle portée par un orchestre se parant de mille couleurs pour évoquer les toiles de Botticelli ou les vitraux d’une église.

Camille Thomas dans des œuvres de Saint-Saëns et d’Offenbach. Pour la fraîcheur et la vigueur d’une interprétation qui sait prendre le parti de l’originalité.

Catégorie Musique Contemporaine

Pierre Bartholomée pour la qualité de son album « Rhizomes », dernier né d’une carrière féconde et prestigieuse.

Christophe Guiraud : « Hiera picra hellebores ». Pour une recherche sonore innovante capable de concilier inventivité et rappel du passé.

Baudouin de Jaer, l’OPRL et Georges-Elie Octors : « Lucy / Back to Normal ». Pour une musique plus vivante que jamais dans ces deux compositions collectives initiées par Baudouin De Jaer.

Baudouin De Jaer et le Quatuor Tana : « Eclerectic attraca ». Pour la performance éblouissante du Quatuor Tana qui déploie les paysages sonores sortis de l’imaginaire de Baudouin De Jaer.

Marcel Cominotto : « Œuvres pour duos ». Pour avoir su mettre sa maîtrise des styles au service d’une musique vivante et ajustée aux interprètes.

Catégorie Musiques Electroniques 

DC Salas – « The Unspoken »

Geoffroy Mugwump – « Moving House 2017 »

Glü – « #3 »

Lawrence Le Doux – « Music For Documentaries »

Oyster Node – « Flood »